Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Session de formation de formatrices à la Maison Mère

16 avril 2016

Du 14 avril au 18 mai 2016

Mot d’ouverture de la session 

Bien chères Oblates,

C’est avec une grande joie et un profond sentiment de reconnaissance envers Dieu que j’accueille chacune d’entre vous et vous souhaite la bienvenue avec beaucoup d’affection dans ce lieu de fondation, pour cette session d’un mois de formation de formatrices. Nous venons de 3 continents et nous représentons les 3 branches de l’Institut, nous sommes de différentes cultures, de différentes nations, langues et traditions. Pour quelques-unes c’est la première fois que vous venez dans ce lieu qui est la source de l’Institut.
En cette Année Jubilaire de la Miséricorde, qu’il serait beau de vivre ces quelques semaines avec un cœur de pèlerin et faire de cette expérience un événement jubilaire pour votre vie pour le partager ensuite avec ceux et celles que vous formez ! Que l'esprit de foi, qui a nourri la parole et le témoignage de Louise Thérèse, ravive le cœur de nos formatrices qui accomplissent, avec foi et dévotion, leur pèlerinage sur les routes de ce monde.
Ce temps de grâce, qui est donné de vivre ensemble comme formatrices, je vous invite à le vivre comme un pèlerinage, avec Moïse, même si, comme lui, nous avons conscience de nos insuffisances quant à la mission qui nous a été confiée. Mais notre force et notre confiance est dans la certitude que Dieu est avec nous. Nous rejoignons donc Moïse : le pèlerin ainsi que son peuple, afin de prendre la route ensemble pour un nouvel exode.
La route risque d'être longue, dure, et sans eau ! Mais en compagnie du Seigneur qui nous comble de tous biens, rien n'est impossible ! Oui, il faut "prendre le large" ensemble avec les dons de chacune. Vous aurez l’occasion de vous connaitre mutuellement, et en profondeur. C’est une expérience formatrice vitale, que de se faire connaitre et de connaitre l’autre. Cela vous aidera dans votre mission de formatrice, quand vous aurez à accompagner ce même processus auprès de celles que vous formerez.
Dans quelles conditions ! Avant d'entreprendre un voyage aussi long, il faut se libérer des "bagages" superflus qui alourdissent et empêchent notre pèlerinage et d’entrée vers le lieu de la Présence Divine.
"L'ange du Seigneur lui apparut dans une flamme de feu, du milieu du buisson. Il regarda : le buisson était en feu, mais le buisson n'était pas dévoré. Moïse pensa : Je veux m'approcher et voir ce merveilleux spectacle : pourquoi le buisson ne brûle-t-il pas ?'." (Ex 3, 2-4)

"Je veux m'approcher", je veux m'immerger dans le feu de la Présence Divine pour renaître à une vie nouvelle. Ainsi je serai capable de me donner dans l'Amour et par amour ; Je veux m'exposer à sa Présence pour faire tomber mon masque, les résistances de mon égoïsme et me libérer de l'esclavage ; bref, sortir de moi-même, afin que le pèlerinage avec mon peuple devienne d’avantage "signe" de la tendresse et de la miséricorde du visage de Dieu, et que mon chemin spirituel devienne Vie en la Présence, et Vie de sa Présence Divine pour toutes celles que j’accompagne.
"Retire tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte" (Ex 3, 5).
Il m'appelle par mon nom, en "ce lieu" justement, qui, pour moi peut devenir « saint » ; dans le "lieu" où je peux me transformer en feu, en devenant "présence brûlante" de l'Esprit de Dieu dans le monde. En ce lieu saint, l’expérience sera vraiment jubilaire et vous serez heureuses. C’est ce que signifie l’un des gestes important du pèlerin qui vient à la Maison Mère, le : « passer par la porte sainte ». Cela implique la conversion du cœur.
« Retire tes sandales » : Ouvre ton cœur et ton esprit à la lumière de Dieu qui rend possible le discernement des signes des temps et qui mène à la prophétie. Cette expérience forte de communion vous apprendra comment la susciter par la suite, dans vos maisons de formation, et préparer ainsi la génération suivante à une vie communautaire et de groupe, plus profonde, et donc, plus apostolique.
"Va, maintenant ! Je t'envoie vers Pharaon. Fais sortir d'Egypte mon peuple, les fils d’Israël !" (Ex 3, 10).
En vous offrant cette expérience, nous sommes convaincues, non seulement de l’importance de la formation aujourd’hui pour la vie d’une Oblate de demain, mais aussi de l’importance de la qualité de vie de la formatrice. Je souhaite que vous sortiez de cette session avec un cœur plus large, plus apte à communiquer avec celles que vous formerez à l’universalité de l’Eglise et à les animer à travailler avec courage au règne de la communion dans l’Institut et dans le monde.
Je vous laisse avec une équipe qui est heureuse de cheminer avec vous : Christine Lefranc et Viviane Tourniaire merci à tous les deux d'accepter d'être là avec nous pour nous aider à vivre cette rencontre comme un temps de grâce. Je vous dis ma reconnaissance pour la contribution apportée.
Je voudrai exprimer ma gratitude aux traductrices : Maria Auxiliadora Fernandez, Hilda Rodriguez (Espagnol : Français) et Maria Gudz (Polonais /Français) d’avoir accepté ce service de traduction avec grande disponibilité et dévouement, cela nous permet une meilleure communication entre nous.
Ma reconnaissance aux sœurs de la Maison-Mère, qui ont mis tout leur cœur et leurs dons pour bien nous accueillir et nous font sentir chez nous.
Par ces quelques paroles je voudrais vous remercier, chères formatrices, de votre service humble et discret, du temps donné à l’écoute, du temps consacré à l’accompagnement et au soin de chacun de nos Oblates. Pendant cette session, je vous invite à entrer dans un climat de prière, d’ouverture et de sensibilité, d’écoute des unes vis-à-vis des autres et de l’action de l’Esprit Saint en nous.
Implorant la bénédiction de la très Sainte Trinité, la protection de Marie et l’intercession de Louise Thérèse et Mme de Raffin, nos fondatrices.

Je souhaite à toutes que ce temps de formation soit créatif, joyeux et fécond.


Terminer avec le chant : Revenir à la source (Patrick Richard)


Revenir à la source
Y plonger les Mains et le Cœur
Revenir ensemble à la source
D’où jaillit le vrai bonheur

Source première
Fraicheur de l’onde
Source d’eau claire
Source féconde.

Source essentielle
Intarissable
Source ou le ciel
Dresse une table

Source d’où viennent
Mille colombes
Source qui mené
Au cœur du monde

Source de grâce
Puits de confiance
Source d’audace
La Providence

Julia de Sousa

<< Go back to list